Simulateur d’attaques par analyse des photoémissions

Encadrants : 

Occurrences : 

2020

Nombre d'étudiants minimum: 

2

Nombre d'étudiants maximum: 

2

Nombre d'instances : 

3

Domaines: 

Lors de ses commutations, un transistor émet des photons, qui dévoilent non seulement sa position au sein d’un circuit intégré, mais également son état logique. Ce genre de fuite d’information a été exploitée avec succès pour extraire une clé secrète de chiffrement d’un microcontrôleur. Cependant, il est nécessaire pour cela d’employer des plates-formes coûtant près d’un million d’euro, ce qui limite à la fois les recherches de vulnérabilités, mais également l’évaluation de protections.

L’objectif de ce projet est de développer un outil permettant de simuler les fuites par photoémission et leur observation, ce qui constitue la première étape d’une attaque. Vous disposerez des traces d’activités (évolution de l’état logique d’un cycle d’horloge à un autre) de chaque nœud d’un système sur puce, ainsi que d’un fichier indiquant la position physique de chaque nœud. Votre outil, développé en Python, devra agréger les informations pour construire :

  • des cartes animés comme celle-ci : http://visual6502.org/sim/varm/armgl.html ;
  • des cartes statiques correspondantes à l’intégration dans l’espace et dans le temps des cartes animées précédentes.

Il ne s'agira pas ici de faire un simulateur utilisant les équations de la physique des transistors mais un simulateur utilisant des modèles plus simples corrélant l'activité logique avec l'émission de photons.